Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Tendances

Karl, l'art de la question ou l'art d'être soi - Hommes de Polynésie

Karl, l’art de la question ou l’art d’être soi

Publié le 27 juillet 2018

Créateur de logiciel, entrepreneur, formateur… Karl a un parcours de vie riche qui l’a mené sur le chemin du bien-être et du développement personnel désormais au cœur de son art de vivre. Hommes de Polynésie a rencontré ce jeune homme bienveillant qui a le chic pour vous poser… La bonne question.

À l'épreuve des expériences

Karl grandit à Mahina puis à Pirae où il apprend les valeurs de la foi et du travail. Il intègre une classe prépa HEC puis une école de commerce qui le fait voyager en France, aux États-Unis et à Shanghai où il s’installe pour 5 ans. Il crée deux sociétés de services et se retrouve en burn-out à 27 ans.

« Je n’étais plus heureux. Tout m’est tombé dessus en même temps : rupture, mauvais investissements, trahisons… La vie me disait qu’il fallait changer pour construire des fondations plus saines. J’ai décidé de rentrer au fenua pour me recentrer. »

Piqué par l’envie de comprendre, Karl suit plusieurs formations en développement personnel. Il découvre la PNL, Anthony Robbins, Lise Bourbeau, l’hypnose, l’EFT, les soins énergétiques ou encore, la méditation, le ho’oponopono et Eckhart Tolle.

« Je suis rentré en Polynésie avec l’envie de me reconstruire et d’explorer qui j’étais. Jamais je n’aurais pensé qu’un jour, j’enseignerai certains de ces outils de développement personnel. »

Une philosophie de vie

Karl s’étonne du peu de développement des outils qui aident à se connaître et se faire confiance.

« J’ai fait un constat. Quand nous sortons de l’école, on ne se connait pas. On ne nous a pas appris à gérer nos relations amoureuses ou notre argent. Souvent, on choisit un métier qui ne nous plait pas. Certains me disent que ce n’est pas à l’école de faire ça, je ne suis pas d’accord. On passe 20 ans dans une institution à raison de 8 heures par jour. Je crois qu’on pourrait être sensibilisé à certaines méthode de bien-être. »

Pour lui, son message est simple : faire connaitre les outils du bien-être.

« Il y a dix ans, c’était mal vu de demander de l’accompagnement psychologique et j’ai été élevé comme ça. Je me suis enfermé pendant un an à lire des centaines de bouquins pour trouver les réponses à mes questions mais c’était long et fastidieux. Lorsque j’ai perdu mon père il y a 3 ans, heureusement que j’avais fait un travail sur moi. Aujourd’hui, si je peux aider les gens à comprendre les épreuves qu’ils vivent, j’aurais réussi à mettre à profit toutes ses années de travail sur moi. »

Intégré à l’incubateur PRISM, Karl vient de lancer EDUCARE qui propose des solutions d’accompagnement pour les personnes en surpoids.

« Tout le monde sait ce qu’il faut faire pour être en excellente santé mais très peu de personnes appliquent les bons principes au quotidien. Il y a des facteurs psychologiques et sociaux très puissants, ils nous influencent tous les jours, il est important d’en prendre conscience. »

En plus de ce projet, Karl est formateur à la philosophie et à la méthode des Bars d’Access Consciousness.

« Access m’a permis de lâcher prise sur énormément de choses. Je ne me suis jamais senti aussi en paix depuis que je pratique régulièrement cette méthode. »

Pour Karl, il est important que chacun trouve ce qui fonctionne pour soi.

« L’essentiel, c’est d’être libéré de ses émotions, pulsions, attentes et jugements… Peu importe la méthode. Lorsque tu trouves la paix au-delà de toute compréhension, tu te sens juste être pour la première fois de ta vie et ça, ça n’a pas de prix. »

Céline Hervé Bazin
Rédactrice web

© Photos : Karl 

Partagez Maintenant !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer