Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Marama, de footballeur pro à dénicheur de talents
    Marama, de footballeur pro à dénicheur de talents

Sport

Raihau, champion - Hommes de Polynésie
boxe

Raihau, la vision d’un Champion

Publié le 16 janvier 2018

Raihau Lehartel a 21 ans, un sourire timide qui s’éclaire quand il parle de sa passion, la boxe. Sage, conscient de ses capacités, il détient déjà trois titres de champion qui sont pour lui, des étapes vers un rêve, un espoir, une vision… Celle d’être boxeur professionnel et Champion du monde. Hommes de Polynésie a rencontré ce jeune homme qui inspire respect et espoir. 

Un talent dès son enfance

Raihau est né et a grandi à Punaauia. Dès le collège, il s’investit dans le Paint Ball de la 6ème à la 3ème. Avec son équipe, ils partent à Las Vegas et décrochent la troisième place des Championnats du monde en amateur. Bloqué par l’incapacité de pratiquer sur le Fenua1, Raihau se tourne vers la boxe sur les conseils de son oncle.

« Je pensais que c’était un sport violent car tu frappes l’adversaire… Ce n’est pas du tout ça. J’ai fait la rencontre avec un sport stratégique et intelligent. »

Très vite, Raihau progresse et se prend de passion pour ce sport qu’il a en lui. Son oncle l’oriente vers Tetuahau Temaru, celui qui est devenu son coach, son mentor et son meilleur conseiller.

« Il m’a dit que si je voulais devenir champion, je devais le voir et le visualiser. Surtout, il m’a demandé de venir tous les matins, tous les jours pour pratiquer… C’était un moyen de tester ma motivation. »

Des titres, des étapes vers une vision d’avenir

« La boxe a changé ma vie. Avant, j’étais timide, j’avais honte et je n’avais pas confiance en moi. Avec la boxe, j’ai appris à me faire confiance. J’ai vite su que c’était ce que je voulais faire. »

Raihau commence les tournois. Premier championnat, premier combat, il perd. Une défaite qui le conforte dans son choix, il sait qu’il doit mieux s’entraîner et mieux préparer ses matchs. Il prend sa revanche quelques mois plus tard. Il est alors sélectionné pour le championnat de boxe des « Océaniens ». Après des combats réussis, il remporte ses premiers titres, ceux de Champion de Polynésie catégorie Novice et Champion de Polynésie Open. Pour son dernier titre en date gagné en décembre 2017, celui de Champion de Polynésie Senior de moins de 60 Kilos, Raihau a expédié son match, il gagne dès le premier round sur KO.

« C’était mon objectif, je voulais gagner vite car si je ne gagnais pas vite, cela montrait que je n’avais pas le niveau d’un champion. »

Pour ce jeune homme décidé, la Polynésie n’est qu’une étape.

Une approche gagnante du combat

Raihau touche l’espoir d’être champion du monde, cela commence par être champion dans sa région. Raihau a conscience de ce que cela signifie.

« Être champion, ça se construit, ça passe par étapes… Il faut savoir aller de plus en plus dans le détail et dans l’ambition de ses combats. »

Pour Raihau, c’est l’enseignement de son coach qui lui permet d’espérer, construire et travailler pour son titre. « Avec lui, c’est comme s’il savait tout en avance. On a l’impression qu’il sait ce qui va se passer pendant le combat… Il nous apprend à voir notre combat comme une partie intégrante de notre vie. » Avec Tetuahau, Raihau apprend à se comporter, à respecter et à être le meilleur que ce soit sur un ring ou dans la vie.

« Avec lui, j’ai l’impression que je n’ai jamais fini d’apprendre à la façon au niveau technique et surtout, sur moi-même. »

Partir vers de nouveaux horizons

C’est bien là toute la formule gagnante de l’enseignement qu’il reçoit. Pour Raihau, sa persévérance contribue à former un projet très clair pour son avenir, il veut devenir boxeur professionnel, un rêve qui semble inaccessible quand on vient de Polynésie.

« Je suis d’ici, j’aime mon pays… Mais je sais aussi que je suis limité ici… Il n’a y pas de limites à ce qu’on désire, je suis prêt à partir. »

Raihau prépare déjà la prochaine étape qui signifie aller en Nouvelle Zélande. Pour concrétiser son départ, il a déjà obtenu le soutien de Jeffry Yersin (Teva Import) qui lui fournit ses gants et son matériel. « Oui, j’ai gagné des titres, mais je ne vais pas m’arrêter là. » On espère de tout cœur que Raihau va continuer son chemin vers la réalisation de ses objectifs.

1 Polynésie Française

Céline Hervé Bazin
Rédactrice web

© Photos : Céline Hervé Bazin

Facebook
Partagez Maintenant !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer