Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Sport

Raihau, notre homme-oiseau polynésien - Hommes de Polynésie
champion de saut en longueur

Raihau, notre homme-oiseau polynésien

Publié le 5 avril 2018

L’athlétisme ? Certains diront que c’est une véritable école de vie. Rigueur, combativité, dépassement de soi, mais aussi plaisir et solidarité sont indispensables à tout athlète qui souhaite réussir dans ce sport. Raihau Maiau, un jeune polynésien de 26 ans, né à Afareaitu à Moorea, porte haut les couleurs de la Polynésie sur les podiums en métropole et dans le monde. Champion de France élite estivale en saut en longueur en 2017, l’athlétisme est pour lui plus qu’un sport : c’est une passion. Hommes de Polynésie vous en dit plus sur cet oiseau des îles.

Une éducation familiale pour voler de ses propres ailes

Avec un frère, Tim Maiau, mannequin professionnel à l’étranger, et une sœur, Maureen Maiau, qui tient la boutique Plug bodyboard à Papeete, Raihau, petit dernier d’une famille de trois enfants, a lui choisit de s’orienter vers des études de sport (STAPS, Sciences et Techniques des Activités Sportives).  Il est actuellement étudiant en métropole en Master 2 en entraînement et optimisation de la performance sportive.

De son père de Moorea, Timi Maiau, ancien sportif de haut niveau en triathlon, il dit :

« Il m’a appris à ne jamais lâcher. Il faut toujours se battre pour ce que l’on veut. »

De sa mère, Dorina Maiau, chinoise de Tahiti, il confie :

« Maman a toujours pris soin de moi. Elle m’a transmis aussi le côté spirituel, ne surtout pas oublier qu’il y a un Dieu qui prend soin de nous. »

Une passion plus qu'un sport

Raihau se prépare pour les 24es Championnats d’Europe d’athlétisme qui se dérouleront du 7 au 12 août 2018 à Berlin, mais aussi pour les jeux olympiques d’été de Tokyo en 2020.  

« J’ai choisi ce sport car j’aime la notion d’accomplissement que l’athlétisme procure. »

Les principales difficultés restent les entraînements qui ont lieu deux à trois fois par jour, soit 12 heures par semaine.

« Encaisser un tel volume d’entraînements est très difficile. Le corps ne suit pas toujours, et il ne se retient pas pour te le rappeler souvent ! »

Pour Raihau, le hasard n’entre pas vraiment en compte dans le domaine du saut en longueur.

« C’est un sport où quand tu gagnes, c’est grâce à toi que tu gagnes, grâce à tous les entraînements que tu as fourni pendant l’année et seulement grâce à ça. Et c’est exactement la même chose quand tu perds. »

La pratique de l’athlétisme à haut niveau lui a permis de se forger un caractère.

« Je pense être devenu plus sérieux dans ce que j’entreprends, plus ponctuel, plus pointilleux mais je pense que le sport de haut niveau nous oblige à savoir ce que l’on veut et à tout faire pour l’atteindre. »

À tous les jeunes de Polynésie, Raihau envoie un message plein de confiance.

« Vivez vos rêves, prenez les opportunités qui se présentent, mieux vaut vivre avec des remords qu’avec des regrets. »

Ces phrases des rappeurs Bigflo et Oli résonnent très fortement en lui. Avec l’énergie et la vigueur de la jeunesse, il choisit d’aller jusqu’au bout de ses possibilités, jusqu’au bout de ses rêves, tout en restant très attaché à son fenua.

« Ma sœur se marie cet été, une merveilleuse occasion cette année de retrouver toute la famille à Tahiti et ça sera le feu !!! »

Tehina de la Motte
Rédactrice web

© Photos : Raihau Maiau, Tahitivahine, DR

Facebook
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer