Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Sport

Emmanuel, un fabricant de va’a fils de pêcheur

Publié le 8 avril 2019

C’est un homme de Polynésie « Très heureux » dont nous avons fait le portrait. Emmanuel Moinier, fils de pêcheur, est un « enfant bord de mer ». Son univers professionnel comme personnel a toujours été construit autour de l’eau. Un univers qui n’a pas ou peu de secret pour lui. Après avoir longtemps fabriquer des bateaux, ce passionné de va’a met désormais son savoir-faire au service de ce sport.  Hommes de Polynésie présente le créateur de Va’a Max, made in Moorea !

FABRICANT DE VA’A

A la première question de cet article « Comment vous sentez-vous ? », Emmanuel nous a répondu « Très heureux ». Une réponse spontanée qui donne le ton de cet entretien. Un échange franc, sincère, et très révélateur du caractère à la fois enjoué et déterminé de notre interlocuteur. La correspondance se poursuit avec d’abord son parcours professionnel qu’il résume à des étapes qui l’ont préparé à devenir constructeur de pirogue de va’a à Moorea.

« Fils de pécheur, ayant toujours vécu bord de mer et dans les activités navales. J’avais un chantier naval sur Moorea, fabrication de tous types de bateaux de 10 à 30 pieds et pratiquant le va’a, j’ai découlé sur la fabrication de pirogue par passion. »

PRODUITS HAUT DE GAMME

Emmanuel n’a peut-être pas le Bac, mais il a du bagage. Ses premières expériences professionnelles ont été à peu de chose près des jobs ayant attrait à la mer : « Loueur de bateaux, ostréiculteur et guide lagunaire ». Toujours est-il que quoi qu’il fasse, Emmanuel est « passionné par ce que je fais ».

Un passionné né qui fait ses gammes de chef d’entreprise, comme beaucoup, en commençant par la case « débutant ». Comme beaucoup, il a eu sa traversée du désert avec des périodes sombres : « Oui j’ai rencontré des moments difficiles au début de ma vie de chef d’entreprise, cependant ma détermination et ma passion m’ont permis d’en arriver là où j’en suis aujourd’hui. J’ai retenu de ces périodes sombres qu’il faut être extrêmement déterminé et avoir un objectif précis. »

Et en matière de réalisation, Emmanuel a placé la barre haute en proposant une « rame très légère mais souple grâce à la fibre naturelle de Lin. Un revêtement à effet ventouse est placé sous presse sur le manche. Fabriqué sous presse à 80° avec une résine époxy bio qui est stable aux UV ».

Pour le Iato, on est dans du 100% carbone avec une structure longitudinale interne en carbone pour une forme extrêmement fine et résistante. Il présente les mêmes spécificités de fabrication que la rame. La pirogue enfin est une version carbone fabriquée sous vide par infusion (injection de résine sous vide) avec des matériaux très haut de gamme (carbone, nid d’abeille, support de iato tout composite) pour un poids et résistance élevés. Il ne craint aucune déformation en plein soleil.

SPORTIF DE HAUT NIVEAU

Les traits de caractère qui définiraient le mieux Emmanuel sont « Déterminé, perfectionniste et généreux », il le dit lui-même. Il se dit également impatient et admirer les personnes qui vont au bout de leur passion. Sa dernière folie par exemple a été de surfer « 2 jours complets jusqu’à épuisement tellement les vagues étaient parfaites ». Qu’avez-vous fait de plus incroyable par amour ? Lui avons-nous banalement demandé…. « Traverser des océans !! ».

Oui, il s’agit toujours d’Emmanuel Moinier, fabricant de va’a qui, s’il était une femme le temps d’une journée, il irait dans tous les lieux où les hommes ne peuvent pas aller. Il est un homme qui ne pourrait jamais se passer de la mer, même s’il en a peur par temps de gros surf. Le même Emmanuel Moinier qui rêve secrètement d’aller sur la Lune et se donnerait pour conseil s’il avait 20 ans « De profiter de la vie, d’apprécier chaque moment à sa juste valeur ».

Mais dans quelles valeurs Emmanuel Moinier a-t-il été élevé pour être lui-même. Évoquer son enfance n’est pas quelque chose de douloureux, bien au contraire « Enfance heureuse, baigné dans le sport ».

« Le sport de compétition vous rend déterminé dans vos objectifs »

On lui découvre une carrière de champion de France de gymnastique acrobatique, qu’il est originaire de Royan en Charente Maritime où son père pêcheur et sa mère agricultrice avaient établit le noyau familial complété par trois autres membres. Cette éducation basée sur l’entraide fraternelle a toujours guidé ses actions et à grandement contribuer à la réussite de ses projets. Il a déménagé trois fois dans sa vie et en tant qu’homme de Polynésie d’adoption, il sait depuis son arrivée à l’âge de 19 ans :

« Que la Polynésie était le lieux où je résiderai, tout est réuni pour une vie épanouie, nature, océan, culture, simplicité de vie. On est apprécié par ses valeurs, ses actes et sa personnalité et non par ses paroles. »

Pour Emmanuel être ma’ohi, tahitien ou polynésien c’est « être fier de son Fenua, être gardien d’une culture de valeurs, être respectueux de son environnement pour le transmettre aux futures générations. Si j’ai un message à faire passer ce serait de rester fidèle à soi-même et aller au bout de ses rêves. »

Le sien est de continuer à améliorer et développer ses produits et son entreprise vers l’excellence

Plus d'informations

Mail : emmanuel.moinier@vaa-max.com

Site Internet : vaa-max.com

Faceboook : vaa-max

Jeanne Phanariotis
Rédactrice web

© Photos : Emmanuel Moinier

Partagez Maintenant !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer