Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

CEFOGEM

Mathieu, formateur en sécurité maritime chez CEFOGEM

Mathieu Durel, pompier professionnel et formateur des pompiers en métropole, est actuellement cadre au sein du Centre de Formation des Gens de Mer à Tahiti. Depuis un an et demi, il a formé au Fenua avec son équipe plus de 1500 personnes à la sécurité maritime, la sécurité incendie et la sécurité au travail. Il a détaillé pour Hommes de Polynésie la palette des formations de CEFOGEM qui tiennent le haut du pavé par rapport aux formations de métropole.  

Une formation de qualité en sécurité maritime, un « must » pour la Polynésie

Pompier, un rêve de gosse. A l’âge de 13 ans, Mathieu l’avait déjà réalisé, il était déjà « jeune sapeur-pompier ». A 16 ans, il devient pompier volontaire et passe professionnel dès qu’il atteint 18 ans. Sa carrure s’est développée, son regard a mûri au fil des années. Mais c’est le même feu de la passion qui anime Mathieu qui a gravi les échelons jusqu’à devenir responsable pédagogique dans la formation des pompiers en métropole. Sa femme étant originaire de Rurutu dans les Australes, il décide de se mettre en disponibilité et de venir s’installer en Polynésie il y deux ans.

« J’ai rejoint l’aventure de CEFOGEM à ses prémisses début 2017. En matière de formation en sécurité maritime, il y avait très peu d’acteurs jusqu’alors en Polynésie. Outre nos formations en sécurité-incendie et sécurité au travail, nous souhaitons répondre à un vrai besoin pour éviter aux Polynésiens de devoir aller en métropole pour se former ».

L’accent est porté sur la sécurité maritime. Les besoins sont immenses en Polynésie pour assurer la sécurité de tous que ce soit pour la navigation marchande, touristique ou les activités de pêche au sein des eaux polynésiennes. C’est pourquoi Mathieu a décidé de revenir sur les bancs de l’école pour obtenir un diplôme en droit de la Mer et en droit maritime. En outre, CEFOGEM a recruté Lauren, une spécialiste du domaine maritime.

« Nous proposons tant aux marins de la marine marchande, qu’aux pêcheurs ou aux pilotes d’excursions touristiques des formations de haut niveau en matière de sécurité maritime. »

« Nous avons obtenu les agréments nécessaires et nos modules sont parfaitement adaptés pour offrir une formation complète : comme le CFBS (Certificat de Base à la Sécurité), obligatoire pour tout marin ayant un rôle d’équipage à bord des navires ou encore le CPL (Certificat de Pilote Lagonaire). »

Un impératif catégorique guide avant tout Mathieu et ses collègues à CEFOGEM, c’est celui de fournir des prestations de qualité avec du matériel de pointe. Ce qui nécessite des investissements initiaux significatifs.

« On a décidé d’acheter ce qui se fait de mieux avec des combinaisons de survie dernière génération, deux radeaux ainsi que de véritables combinaisons de pompiers achetées au Canada par exemple. »

« Aussi, on a tissé un accord avec la Marine pour pouvoir utiliser le centre de Sainte-Amélie afin de pouvoir opérer en feux réels. Nos stagiaires agissent donc en conditions réelles devant lutter contre un feu nourri dans un espace clos qu’on appelle le Fare Tatane, ou la Maison du Diable. »

Ouvrir le panel des formations, au profit de la sécurité de tous

L’activité de CEFOGEM a le vent en poupe. Les formations se diversifient et s’ouvrent désormais de plus en plus à la société civile.

« Nous faisons des actions de sensibilisation en sécurité-incendie dans les écoles. Récemment, nous avons organisé sur Facebook un concours pour faire gagner des formations gratuites en Gestes qui sauvent (massage cardiaque, PLS1), pour aider par exemple les victimes d’accidents de la route, d’attentats ou de noyades, dans l’attente des secours. »

En matière de sécurité maritime, CEFOGEM souhaite élargir son public en s’adressant également aux personnels spécifiques à bord des navires comme les cuisiniers ou les hôtes et hôtesses dans les paquebots par exemple.

« Notre devoir est de former avec la même exigence de qualité le maximum de personnes. Les compétences en gestion de crise sont fondamentales afin de garder son sang-froid dans des moments chauds ! Dans nos formations, nous anticipons tous les cas d’accidents tels que des incendies évidemment mais aussi la piraterie ou le terrorisme. ».

En parallèle, Mathieu continue à exercer en tant que chef de garde dans la caserne de pompiers de Paea et fait des interventions en qualité de formateur au centre de gestion et de formations (CGF), soit l’école des pompiers à Tahiti.

« Tout en conservant une activité opérationnelle, mon activité à CEFOGEM me permet de transmettre tout mon savoir en me rendant utile au quotidien. Nous formons des acteurs polynésiens qui seront eux aussi capables d’enseigner dans le futur les techniques de sécurité et ainsi de contribuer à sauver des vies. »

1  La position latérale de sécurité (ou PLS) est un geste de premiers secours à pratiquer systématiquement lorsque l’on est en présence d’une personne inconsciente, qui respire normalement et qui est décubitus dorsal (couchée sur le dos). 

Plus d'informations

GC
Rédacteur web

© Photos : Hommes de Polynésie

Facebook
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer