Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

Alain LEPRESLE, une lame dans le couteau suisse de l’agence REVA IMMO POLYNESIE

Publié le 22 novembre 2019

Qui n’a jamais rêvé de tout larguer pour s’offrir sa propre affaire et sa part d’indépendance ? Chez REVA IMMO PRO, on vous donne les moyens de franchir ce cap, de déployer vos ailes.  Alain, conseiller en cession-acquisition d’entreprises et responsable du département dédié aux Professionnels au sein du groupe a suscité la curiosité d’Hommes de Polynésie. qui s’est intéressé au personnage avant de connaître le secret d’une affaire réussie.

Un agent à part entière … ou entièrement à part ?

Alain LEPRESLE est né en 1954 à Nevers, en plein centre de la France. Il est issu de la moyenne bourgeoisie métropolitaine sans histoire. Né d’une mère active, directrice d’une maison de cure médicale, à laquelle il vouait une admiration sans borne, et d’un père sportif qui œuvrait aux services sociaux de la SNCF, il a passé son enfance dans une petite cité ouvrière communiste où la jeunesse de l’époque disposait de tout ce dont elle avait besoin, c’est-à-dire de peu. L’essentiel sans le superflu !

« Je dois reconnaître, avec le recul, que j’ai bénéficié d’un contexte familial extrêmement favorable. »

À une enfance heureuse succède une jeunesse studieuse. Le baccalauréat littéraire en poche, Alain intègre par concours l’École Normale, puis le Centre de Recherche et de Diffusion Internationale du français à l’École Normale Supérieure.

« J’ai eu la chance de faire partie de cette génération qui avait de multiples perspectives d’avenir. »

De 1980 à la fin des années 90, Alain effectue la partie qu’il juge la plus intéressante de sa carrière au Ministère des Affaires Etrangères. C’est à l’aune de cette longue expérience professionnelle faite de missions aussi diverses que variées que s’est inexorablement forgé un goût qui n’a jamais faibli pour l’aventure, l’entreprise, le dépassement de soi et l’accomplissement des rêves.

« J’étais Conseiller à la Direction Générale des Relations Culturelles, Scientifiques et Techniques. »

Après de nombreux voyages dans un monde qu’il a toujours trouvé trop étroit, Alain est en poste successivement en Asie du Sud Est puis en Afrique australe où il se consacre, entre autres, à des programmes régionaux de coopération. Il assiste ainsi, spectateur ou acteur privilégié, à de grands moments de l’histoire contemporaine, comme l’élection de Nelson « Madiba » MANDELLA en 1994.

Il arrive en Polynésie en 2006 après avoir quitté la fonction publique d’Etat quelques années plus tôt et fait ses armes dans le privé par une succession rapide d’acquisitions et de cession d’entreprises. Une nouvelle vocation à laquelle il consacre tout son temps depuis quelques années au service du Groupe REVA IMMO.

« Mon travail consiste à donner de la raison aux coups de cœur ! Dans le pro, c’est fondamental. »

Depuis les années soixante le paysage économique, social et culturel de la Polynésie a profondément changé. L’apparition de l’emploi salarié a été à l’origine de ce bouleversement. L’implantation du CEP a accéléré le mouvement pour une cause aujourd’hui objet de toutes les polémiques.

Mais si Alain habite aujourd’hui en Polynésie française, après tant d’années à sillonner la planète, c’est qu’il a rencontré une culture fascinante et un peuple accueillant auxquels il a consacré un livre passionnant : « Bora Bora, la première née » qui vient d’être traduit en anglais (…)

Papeete s’embellit lentement et même si l’activité économique reste somnolente, participer à son développement est pour lui une satisfaction. Bien entendu, le retard par rapport aux situations de villes urbaines internationales demeure encore important, mais la qualité de vie y reste intéressante.

« Nous manquons cruellement de nouvelles zones d’activités commerciales et industrielles, d’entrepôts. »

Et cela peut freiner les nouveaux investisseurs. Au milieu d’une incroyable profusion d’experts-comptables, d’avocats d’affaires et de notaires, partenaires incontournables, REVA IMMO PRO  se démarque de la concurrence en offrant à ses clients plus qu’une « affaire ». Alain met à leur disposition ses compétences et son expertise forgées à l’aune du marché local.

Il les éclaire, lorsqu’ils viennent de métropole, sur les particularismes locaux, tels que les spécificités de la fiscalité du territoire – avec par exemple l’absence d’impôt direct sur le revenu qui étonne toujours les candidats à la reprise d’affaires locales. Cela étant, la liste de nouveaux candidats souhaitant s’expatrier en Polynésie française s’allonge chaque jour et représente un vivier important d’investisseurs potentiels.

« Le prix du foncier reste un bémol à l’investissement. Notre rôle consiste à examiner de près chaque obstacle et à lui trouver sa solution. »

Quel est alors le secret d’une affaire réussie ?

« Beaucoup de travail de préparation. Du sérieux dans le montage des dossiers. Aucun non-dit dans la négociation et le seul prix qui compte pour moi, c’est celui sur lequel le vendeur et l’acheteur se mettent d’accord ! ».

Plus d'informations

Cet article est sponsorisé par Reva Immo Pro

Jeanne Phanariotis
Rédactrice web 

© Photos : Hommes de Polynésie

Partagez Maintenant !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer