Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Teremu : un artiste à la poursuite de ses rêves d’enfant

Art & Culture

Teiva Hunter, chasseur de tubes

Publié le 5 novembre 2019

A l’heure des réseaux sociaux et des nouvelles technologies, les artistes rêvant de faire carrière ont tous les outils à disposition pour gagner en notoriété. Teiva Hunter fait partie de ses nouveaux talents nés du web.  Repéré par un agent, le jeune Polynésien installé en métropole vient de sortir son premier single « Derrière moi ! ». Hommes de Polynésie a voulu en savoir plus sur cet artiste expatrié.

« Tahiti m’a élevé et m’a tout appris »

“Le single ‘Derrière moi’ est un hymne à la joie de vivre, au dépassement de soi, qui rend un hommage saisissant aux enfants victimes de harcèlement scolaire. Coloré, solaire, vif, et ponctué par un refrain entêtant, “Derrière moi” retrace avec brio le génie créatif d’un jeune artiste plein d’enthousiasme.”

Ces mots sont ceux du journal Le Dauphiné Libéré. Sorti sur toutes les plateformes de streaming le 6 octobre dernier, le premier titre de Teiva Hunter ne laisse personne indifférent.

« Le clip comptabilise déjà 10 000 vues sur YouTube. La chanson contient des percussions polynésiennes sur une rythmique hip hop. »

Tout part de Tahiti. Pendant les 17 premières années de sa vie, c’est cette île qui l’a vu faire ses premiers pas.

« Aujourd’hui, je réalise ce qui fait la différence entre les Tahitiens et le reste du monde. Derrière notre caractère heureux et humble se cachent une grande puissance et une philosophie de vie. C’est cette surprenante ambivalence qui fait de nous ce que nous sommes. »

Compositeur né !

Himene, percussions, ukulélé, solfège… tel est le chemin emprunté par Teiva avant SA rencontre avec un professeur de musique tahitienne et de guitare. Premiers accords, et c’est la révélation.

« J’ai choisi un métier qui me permettait d’avoir du temps pour la musique : PNC 1. J’ai sorti des chansons sur internet, jusqu’au jour où, il y a un an, je me suis fait remarquer.  J’ai alors rencontré mon manager, et depuis j’avance, avec assurance et très bien conseillé. »

Le jeune Teiva enchaine plateaux TV et radios, et se forge une bonne réputation. A Annecy, où il vit, les rencontres se multiplient et le confortent dans son choix de vie.

« Actuellement je suis très heureux. Le triangle  vie privée, musicale et professionnelle est au top.»

Teiva compose longtemps, à Tahiti déjà. C’était comme une seconde nature, mais le partager au reste du monde est une tout autre histoire.

« J’ai eu un déclic à 20 ans. Une nuit je me suis réveillé avec plein de questionnements et d’angoisses sur mon futur. Cette nuit-là, j’ai pris la décision d’assumer ma vocation de composer, peu importe les doutes et les obstacles. J’obéis à la musique, j’écris et je chante. »

Objectif 2020

Autodidacte, Teiva ne peut pas pour l’instant vivre de sa passion. Après son diplôme en langues étrangères appliquées (L.E.A.) à Grenoble, puis Dublin et Aberdeen en Ecosse, il se forme pendant un an au métier de PNC 1, qu’il exercera pour le compte de plusieurs compagnies.

Aujourd’hui, il finalise son EP 2 qui sortira au printemps 2020, et qui s’appelle « Exilé », en référence à sa vie ponctuée de voyages et de déracinements fréquents. Les percussions polynésiennes rythment ses paroles et ses mélodies, imprégnées de son vécu.

« Mauruuru à tous les Polynésiens, qui ces dernières semaines ont été très nombreux à me suivre sur Facebook ! Cela m’a vraiment surpris et touché ! »

Teiva vit pleinement cette aventure à l’autre bout du monde, mais compte bien revenir et se produire à Tahiti.

« Tahiti, nous nous reverrons un jour, et ce, pour une occasion extraordinaire, festive et musicale, j’en suis sûr ! J’aimerais dire à ceux qui nous lisent et qui traversent peut-être un désert, que dans la vie les bonnes surprises et les heureux hasards peuvent survenir à tout moment. Alors ne perdez jamais espoir. »

1 PNC : Personnel Navigant Commercial ( Steward )

2 EP : Un extended play (abrégé EP) est un format musical plus long que celui du single mais plus court qu’un album. 

Plus d'informations

Sur la page Facebook et le compte Tweeter de Teiva Hunter.

Jeanne Phanariotis
Rédactrice web

© Photos : Teiva Hunter

Partagez Maintenant !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer