Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Nicolas, de la photo à l’art !
    Nicolas, de la photo à l’art !

Art & Culture

« Ll’amour de mon Pays » - Hommes de Polynésie
directeur du Conservatoire artistique de la Polynésie française

« Coco Hotahota m’a inculqué l’amour de mon Pays »

Fabien Dinard, le directeur du Conservatoire artistique de la Polynésie française est un ancien grand sportif et danseur émérite, élu meilleur danseur au Heiva1 en 1996. Il participe aujourd’hui à la préservation, la diffusion et la transmission des arts traditionnels.

Surf, basketball, handball, football, va’a2, cross country… Tous ces sports, Fabien Dinard les a pratiqués à haute dose et, pour certains, à haut niveau. « On pouvait passer nos journées dans l’eau à surfer », se rappelle celui qui a fait treize Hawaiki Nui3, en enchaînant certaines fois les 3 étapes, de Huahine à Bora. « J’ai dû arrêter la rame », regrette-t-il « car je suis devenu allergique au soleil ». Les autres sports ont laissé eux, doucement mais surement, la place à une pratique physique, et artistique : la danse.

Fabien Dinard est né en Martinique. « Je n’y suis resté que bébé, mon grand-père y était gendarme ». Il a grandi en Polynésie dans une famille originaire des Australes, dans un quartier habité par des Pa’umotu.

« J’ai grandi entre Taunoa et Papenoo, entre ma famille adoptive et mes grands-parents. Petit, je dansais déjà avec les autres enfants de mon quartier sur les paquebots. C’était des danses pa’umotu. Ce n’était pas trop mon truc », avoue-t-il.

« Faire comme les copains »

Au début, il dansait pour « faire comme les copains, c’était fun, on s’amusait ». Lorsqu’un paquebot accostait, événement assez rare et donc extraordinaire dans les années 70-80, Fabien y était invité avec la troupe de danse de Taunoa pour y faire un show. La représentation était donnée dans la grande salle de spectacle du bateau.

« À l’issue on avait à manger et à boire. On pouvait aussi aller au cinéma ! »  

À la veille de ses 20 ans, Fabien intègre la grande troupe de Temaeva de Coco Hotahota à laquelle il est resté fidèle plus de 20 ans.

« C’est Coco qui m’a inculqué l’amour de mon Pays, le culte du beau, le respect des traditions. Il m’a fait rencontrer et écouter les anciens. »

« On dansait tous les soirs »

En 1995, Coco Hotahota lui lâche les rennes de sa troupe. « Il m’a fait entièrement confiance, je ne sais pas pourquoi », affirme Fabien Dinard qui l’année suivante était consacré meilleur danseur au Heiva.

« Ma vie tournait autour de la danse. On dansait pratiquement tous les soirs en comptant les répétitions. »

Après le baccalauréat, Fabien Dinard passe le concours de l’École normale qui forme les instituteurs de Polynésie. Il reste quatre ans dans l’éducation avant de se tourner complètement vers les arts traditionnels. À partir de 1997, il donne des cours de danse et de culture et civilisation polynésienne au conservatoire dont il a pris la direction en 2005.

Il veut faire rayonner la culture polynésienne

Il accepte de relever ce qu’il a considéré comme un challenge « pour participer à la reconnaissance non seulement des arts traditionnels mais aussi de ceux qui la font vivre, en Polynésie mais aussi ailleurs dans le monde ».

Il pose des pierres au quotidien pour que sa culture rayonne. Dernière preuve, s’il fallait, la sortie du Répertoire des pas de ‘ori tahiti. Ce livret, pensé comme une photographie contemporaine de la danse traditionnelle, a demandé trois années d’effort, de concentration et de concertation.

1 Le Heiva est une manifestation annuelle traditionnelle qui a lieu au mois de juillet en Polynésie française. Au cours du Heiva, sont organisés des concours artistiques (chants et danses) et sportifs (notamment le lancer de javelot, le soulever de pierre et la course de pirogue). (Source : Wikipédia)
2 Pirogue polynésienne.
3 Hawaiki nui va’a est une compétition internationale de pirogues polynésiennes appelées va’a. Elle se tient en octobre ou novembre, dans l’archipel des îles Sous-le-Vent, en Polynésie française. (Source : Wikipédia)

 

Delphine Barrais
Rédactrice web

© Photos : Delphine Barrais, Fabien Dinard

Facebook
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer